logo Oareil

Création

Bien qu'existant de façon informelle depuis 1974, sur l'initiative du Professeur Bricaud, président de l'université de Bordeaux II, et de la 4e commission du Conseil économique et social, l'OAREIL a été créé le 14 juin 1976 sous la forme associative.

La présence de personnalités, de nombreux corps constitués de la région, laisse entendre qu’il s’agit là d’une nouvelle institution souhaitée et approuvée par les administrations et les collectivités publiques. Les statuts votés ce jour-là affirment sa mission d’intérêt général autour de la question de la vieillesse. Il faut intégrer l’esprit de l’époque pour comprendre cette création. La politique vieillesse étatique – puisque la décentralisation n’a pas encore eu lieu - bat son plein, les actions de terrain se démultiplient, la conscience du vieillissement démographique s’impose, le secteur de la protection sociale développe une action sociale considérable… C’est dans ce contexte national que l’Oareil verra le jour, contexte législatif qui, finalement, crée de toute pièce un secteur d’activité avec ses professionnels, ses équipements, sa dynamique propre, et une population ciblée comme spécifique. Cette vaste entreprise nécessite qu’on la pense, qu’on l’organise, la coordonne, et que de nouvelles compétences soient développées et transmises. Dès le 7e plan, le ministère aura besoin de relais régionaux ou inter-régionaux pour tenter de donner de la cohérence à un foisonnement d’initiatives.

Cette position très originale d’une association de droit commun, essentiellement tournée vers les professionnels de terrain, fortement liée à l’université, reconnue par les autorités compétentes dans le domaine médico-social, l’Oareil la partagera au plan national avec très peu d’autres organismes dans le domaine de la gérontologie. Cette particularité est très vite reconnue : quelques mois seulement après sa création, l’Oareil fait partie des cinq centres choisis par le ministère pour assurer les stages de formation dans le cadre du PAP 15 du VIIe plan.

Retourner en haut