logo Oareil Logo Alma

Assemblée générale de la Fédération 3977 contre la maltraitance des Personnes âgées et Adultes handicapés

06/05/2019 Alma Gironde

COMMUNIQUE DE PRESSE – Lundi 6 mai 2019 Assemblée générale – Jeudi 18 avril 2019. 
La Fédération 3977 a présenté aux membres de son réseau, couvrant 101 départements, le bilan de leurs activés pour 2018.

Maltraitances des personnes vulnérables : des alertes plus nombreuses en 2018

Des appels en augmention

 + 31 % en 2 ans (de 3 331 à 4 361 dossiers en 2018)
Cette progression est observée pour toutes les formes de maltraitance et l’interprétation de cette augmentation n’est pas univoque.
La mise à jour des situations de maltraitance dans les établissements pour personnes âgées au cours des derniers mois et la réprobation sociétale croissante qu’elle traduit peuvent « désinhiber » et expliquer un changement de comportement pour les témoins qui sont face à des situations de maltraitances chez leurs proches, ou pour des professionnels chez leurs patients. Seule une part infime des situations de maltraitance est actuellement l’objet d’une alerte, probablement moins de 5 % , mais on ne peut écarter l’hypothèse d’une croissance réelle des situations de maltraitance dans la population.

La grande diversité des situations de maltraitance

Sous le mot de « maltraitances » sont regroupées des situations très différentes :
- 28 %, injures ou mesures vexatoires ;
- 25 %, négligences de tous ordres ;
- 17 %, contention, coups ou chutes provoquées ;
- 15 %, vols ou détournement de biens ;
- etc.

Toutes ces situations ont toutefois en commun une dégradation de la santé et de la qualité de vie des personnes qui en sont victimes. La majorité des situations de maltraitance à l’origine des appels provient :

- à 75 % de victimes résidant chez elles ;
- à 25 % de victimes résidant dans des établissements médico-sociaux, dont les Etablissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).

Des territoires inégaux

La Fédération a établi, pour la première fois en France, la cartographie des appels pour maltraitance, rapportée aux populations âgées ou reconnues comme étant en situation de handicap. Elle montre d’importantes disparités de répartition avec deux zones cohérentes de surreprésentation : l’une est située dans le Sud-Est et l’autre en Île-de-France.
Cette hétérogénéité, qui n’était pas connue, peut s’expliquer selon les régions, par des comportement différents d’appel ou non, face à des situations de maltraitance.

Outre la culture locale, plus ou moins réticente vis-à-vis des maltraitances, l’importance de la structuration et l’ancienneté du dispositif local gérontologique, destiné aux personnes en situation de handicap, peuvent intervenir. Le développement plus ou moins important des centres départementaux de la Fédération 3977 peut également jouer un rôle favorisant les appels.

En savoir plus
Assemblée générale de la Fédération 3977 contre la maltraitance des Personnes âgées et Adultes handicapés
Retourner en haut